Paris => Reykjavik

islande1

Il y a quelques temps, j’avais vu un reportage sur 2 gars qui partaient faire du kayak au Groenland et j’avais trouvé les paysages magnifiques. Cette destination me trottait dans la tête (à défaut d'aller en Antarctique) et donc je me suis sérieusement penchée sur la question. Après quelques recherches, en éliminant les croisières sur un paquebot... ou sur un kayak ;), j'opte pour le voyage proposé par Island Tours (http://www.islandtours.fr/) autour de la ville d'Ilulissat et de la baie de Disko avec des randonnées. Je veux voir de la glace et il devrait y en avoir.
Ce voyage partant de Reykjavik, c'est l'occasion de retourner en Islande 8 ans après, mais cette fois, en étant autonome. Ne voyant pas grand monde pouvant m'accompagner dans cette aventure un peu "extrême" (oui il fera froid, oui nous allons marcher, oui nous allons manger des sandwichs et oui c'est pas donné), je propose quand même à CS qui n'a pas de projets de voyages et bingo, allez c'est parti!
Le départ pour Reykjavik est donc fixé au 14 août. J'ai réservé sur la compagnie charter WOW Air, les vols d'Icelandair étant beaucoup plus chers.
Départ donc de la maison vers 8h30 pour Charles de Gaulle terminal 3 (en résumé, le grand hangar des charters). Je vous épargnerai le récit des escaliers avec le sac lors des changements de lignes de métro. J'ai juste souhaité un bon voyage à la fille à côté de moi qui a elle aussi failli rester coincée dans les tourniquets à l'entrée du métro à cause de sa valise. On avait pas l'air malines... Sinon le Goretex dans le métro en août c'est pas une bonne idée, j'ai cru mourir asphyxiée de chaud après le premier escalier. Hum, oui je l'avais mis pour éviter de le "porter à la main" so what? A Chatelet, nous restons bloqués 10 minutes, je commence à m'inquiéter un peu connaissant la fiabilité du RER, mais finalement on repart. J'arrive à CDG en vie et quelque peu déshydratée. CS me prévient qu'elle est déjà là, entourée de caméras et journalistes. Et voilà, elle a convoqué la presse pour annoncer son voyage, quelle starlette! Bon, en fait, il s'agit d'un vol charter pour je ne sais plus quelle destination qui a déjà un jour de retard. BFMTV est sur le coup! Pour notre part, restons optimistes, l'avion est bien annoncé "à l'heure".
Nous réussissons à trouver 2 sièges pour nous asseoir en attendant car le comptoir n'est pas encore indiqué, puis allons faire la queue pour enregistrer. C'est assez long vu qu'il n'y a que 2 comptoirs ouverts même si l'avion c'est pas grand (A 320). Verdict, 15,7 kg pour moi (yes!) et 10 pour CS (y'a du relâchement!). Sinon comment reconnaitre un avion qui part dans le Nord de tous ceux qui vont au soleil? Les gens ont des chaussures de rando, Goretex et sacs à dos!
Je vais m'acheter un sandwich (repas non fourni dans l'avion) puis nous passons la sécurité. Ils sont plutôt cools par ici, même pas la peine d'enlever les grosses chaussures. Nous arrivons dans un autre grand hangar, mais vitré, je perds 2€ dans la machine pour m'acheter un coca, puis nous embarquons rapidement à bord d’un bus pour rejoindre notre bel avion violet WOW.

blog1
A mon grand étonnement il y a pas mal de place pour les jambes (même si nous sommes devant la sortie de secours). En revanche si l'avion a été "repeint" à l'extérieur, à l'intérieur, ils ont pas encore tout "actualisé" (un avion russe donc... Mmmm).

blog2
Les hôtesses sont bien habillées et plutôt sympathiques, même si on ne comprend rien quand elles font leurs annonces en français.
Nous partons finalement avec 30 minutes de retard pour 3h15 de vol prévu. Discute, repas fait du sandwich donc, lecture de la revue de bord où nous nous marrons bien en lisant le WOW horoscope!

blog3
Le voyage se déroule sans problème et nous nous posons à 14h30 heure locale. Il fait tout gris et 11°C. Nous récupérons les bagages (la valise de CS arrivant avant dernière, peut mieux faire) puis nous allons directement faire la queue au bureau de change pour récupérer des couronnes islandaises, non disponibles en France. Les guichetières n'esquissent pas un sourire et disent à peine bonjour. Serait-ce la "froideur" nordique? Nous allons ensuite acheter notre ticket de bus pour le centre de Reykjavik. Nous sortons, ah oui, fait un peu frais! Nous trouvons rapidement le fameux Flybus, le chauffeur très sympa lui, nous range nos bagages dans la soute et nous embarquons au 2ème rang. C'est parti pour environ 45 minutes de route.
Il est pas sexy notre chauffeur avec ses lunettes rouges?

blog6
Nous discutons et en arrivons à parler des pièces de monnaie, CS me disant que la fleur sur la pièce de 500 couronnes est sympa, je lui dis que c'est plutôt un poisson pour finalement vérifier... qu'il s'agit donc d'un crabe. Biiiiip! Il y a le Wifi dans le bus et telles de vraies accros à la connexion, nous  voilà la tête penchée sur nos téléphones intelligents. De toutes façons le paysage est désertique et c'est brumeux, on ne voit pas grand chose. Le haut parleur nous indique des informations sur le trajet, c'est vrai que l'Islandais est un langue qu'on dirait parlée sous l'eau (glop glou glop et quelques rrrr). Nous arrivons à la gare routière vers 16h30 et partons à pied à notre pension qui se trouve tout près. Il s'agit de Reykjavik Smaragata Rooms (http://www.booking.com/hotel/is/sma-ragata.en.html)
Le propriétaire nous accueille, les chambres sont au sous sol. Il nous montre la chambre, puis la douche, le WC avec son minuscule lavabo, et la cuisine (communs). Il y a 5 chambres en tout. La déco est plutôt jolie avec quelques touches plus... "traditionnelles" dirons-nous.

blog7 blog4

Nous le payons et retournons dans la chambre. J'avais demandé 2 lits à la réservation et là ils sont "regroupés", tant pis. Nous déballons un peu nos affaires lorsque la propriétaire vient nous voir et s'excuse pour le lit et en 2 temps 3 mouvements, enlève le drap housse, sépare les lits et les refait. Voilà super! Pour l'instant seule notre chambre semble occupée.
Nous partons ensuite à pied explorer un peu la ville. Direction d'abord l'office du tourisme pour récupèrer quelques docs et acheter une carte de la région du Landmannalaugar où nous partons demain (ça peut toujours servir!).
Ensuite nous remontons vers l'église en nous arrêtant dans un supermarché pour acheter de quoi petit déjeuner demain. Sachant que j'ai apporté une boite de Prince de Lu et que c'est une très mauvaise idée car 1: la boite est grande et 2: ces gâteaux se cassent facilement donc je dois les laisser dans la boite et ça prend de la place, je décide qu'il faut que je les finisse avant le retour! Demain matin j'aurai donc ça au petit déjeuner. Du coup j'achète un jus d'orange et une briquette de chocolat au lait. Le Koko Mjolk (glou glou).

blog5
Nous continuons vers l'église où nous entrons. Dans le genre "église zen" c'est parfait, tout est blanc...  Un homme se prépare à jouer de l'orgue, je suis tranquillement en train de prendre une photo quand il commence son récital, j'ai fait un bond de 3 mètres (ou presque) quand le son a retenti! C'est un peu fort le son non?

blog8 blog9 blog10 blog11

Nous ressortons et il commence à bruiner, nous remarquons alors un restaurant de cuisine islandaise sur la place devant l'église et décidons de tester la nourriture. Là encore les serveurs ne sont pas très amicaux, mais nous trouvons une place près de la fenêtre. Je prends un bagel à la truite fumée, c'est bon. Pour l'eau il faut à chaque fois se lever pour aller se servir à la grande carafe de l'autre côté de la salle. Pas très pratique. Pendant ce temps, il fait une bonne petite averse.
Une fois rassasiées, nous retournons à la pension déposer nos affaires non sans admirer quelques "décorations de rue" (alors les poissons j'aurais pu les dessiner ;)).

blog12 blog13 blog14

Comme il ne pleut plus, nous décidons d'aller faire un tour by night. Direction le port où nous pouvons admirer le mega bateau des gardes côtes. Impressionnant!

blog15

Puis nous marchons un peu vers un bâtiment assez moderne. Tiens on dirait qu'il y a des gens à l'intérieur. Nous entrons et allons y rester près d'une heure à faire des photos et nous balader car l'architecture nous plait beaucoup. Par contre, nulle part il n'y a le nom indiqué. Finalement au retour nous découvrirons qu'il s'agit de Harpa, le centre des congrès. Les jeux de miroirs au plafond et les escaliers pas dans le même axe sont vraiment intéressants à voir. Ca donne une impression de hauteur assez vertigineuse. Bref, on a aimé.

blog16 blog17 blog18
Nous rentrons sous une fine pluie et dodo vers 23h. Je ne vais pas réussir à m'endormir avant minuit (soit 2h du mat en France).